Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/madabota/www/config/ecran_securite.php on line 259
Madabotanik tour opérateur spécialiste botanique à Madagascar - Botanical tour operator in Madagascar : 3e branche : le massif de l’Andringitra (2 jours supplémentaires)

Recherche

Accueil - Madabotanik - Récapitulatif des circuits - 3e branche : le massif de l’Andringitra (2 jours supplémentaires)

 

Amoureux de randonnées en montagne… C’est au parc national d’Andringitra qu’il faut venir ! Dans ces montagnes de gneiss et de granite, vous pourrez accéder au deuxième sommet de Madagascar, le Pic Boby, qui culmine à 2658m, tout en découvrant une flore particulière, riche d’espèces endémiques à ce massif (notamment des orchidées !), et une faune diversifiée (pas moins de 13 espèces de lémuriens et 106 espèces d’oiseaux !)

 

Jour 5 : Ambalavao ? Parc national de l’Andringitra (47 km par la vallée de Namoly, env.3h de piste)

Dès l’arrivée dans le village d’Ambalamanandray où se situe les bureaux du MNP (Madagascar National Parks), nous prendront guide et porteurs pour s’engager dans un trek de 2 jours (28 km aller-retour) nommé par le staf du parc :

Imarivolanitra (signifiant « proche du ciel ») En effet ce circuit aboutit au sommet du massif de l’Andrigintra : le pic Boby qui est le plus haut sommet accessible de Madagascar (2658m).

Pour ce premier jour, le dénivelé n’excèdera pas 600m pour 4h de marche. Campement à 2050m sur le plateau d’Andohariana, prairie altimontaine riche en orchidées terrestres (25 espèces, dont certaines endémiques à ce plateau : Cynosorchys andringitrana, Cynosorchys hirtula, Habenaria hilsenbergii, Liparis andringitrana Disa andringitrana) qui fleurissent en février-mars.

Bivouac sous tente.

 

 

Jour 6 : Ascension du Pic Boby et retour au village d’ Ambalamanandray où se situe les bureaux du MNP (environ 8h de marche aller-retour).

 

L’ascension prend environ 2h depuis le campement et c’est sur ses pentes que l’on peut observer l’aloès endémique à ce massif : Aloe andringitrensis.
Pique-nique au campement sur le plateau d’Andohariana ; puis retour au village d’ Ambalamanandray.

Dîner et nuit au gîte de Namoly.

 

Jour7 : Parc national de l’Andringitra ? Ranohira (288 km, env.7h de route)

 

Départ de bon matin (7h) car un long trajet nous attend. Après avoir retrouvé la RN7 à Ambalavao, la fin de matinée sera consacrée à une brève visite de la réserve villageoise Anjà connue aussi sous le nom « des jumelles » à cause de deux inselbergs (dômes rocheux) à peu près identiques qui trônent en ce lieu. Une ballade de 2h nous permettra d’accéder à une forêt sèche où l’on peut voir à coup sûr toute une bande de « makis » (lémuriens, ici le Lemur catta) qui ne sont pas farouches du tout ! Côté plantes, sur les rochers, l’endroit est assez riche en succulentes : euphorbes (leucodendron, enterophora, fianarantsoe), aloés (macroclada, deltoidonta, accutissima), kalanchoés (orgyalis, beharensis, synsepala), et Pachypodium densiflorum

Dîner et nuit à l’hôtel « Isalo Ranch » (ou équivalent).

 

Reprise du tronc principal au jour 6.



Afficher Andringitra sur une carte plus grande